• la programmation des Cuncerti 2019 +

    la programmation des Cuncerti 2019 Les Cuncerti 2019 d'un seul coup d'oeil     Cliquez sur l'image pour télécharger le dépliant au format PDF   Lire la suite
  • Voce: Saison 2019 +

    Découvrez l'ensemble de la programmation du Centre National de Création Musicale Voce pour la saison 2019 Résidences de création, masterclass, Lire la suite
  • Cuncerti: Cantu Nustrale +

    Cuncerti: Cantu Nustrale Retrouvez Cantu Nustrale en concert à l'auditorium de Pigna en 2019 Vendredi 3 mai à 21h mardi 11 juin à Lire la suite
  • In residenza: Rosso +

    In residenza: Rosso Avec le Trio Elixir et Jean-Paul Bonnevalle Concert gratuit à l'auditorium samedi 27 avril 2019 à 21h à l'auditorium de Lire la suite
  • Théâtre - Une femme seule +

    Théâtre - Une femme seule Une femme seule Théâtre Avec: Lucille Delanne Mise en scène Coco Orsoni Représentation samedi 6 avril 2019 à 21h à Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29

Remue-méninges, retour en images

Lieux Publics en "Remue-Méninges"

Retour sur le séminaire organisé à la Casa Musicale avec le Centre national et pôle européen de création

Du 22 au 26 novembre le Centre National et Pôle européen de création pour l’espace public a tenu, comme chaque année depuis 2001, à la Casa Musicale de Pigna, son séminaire baptisé « Remue-méninges ».

Sous la direction de Pierre Sauvageot et de son équipe, cinq compagnies ont passionnément exploré les sentiers de la création en miroir, sous le regard et  l’écoute attentive des accompagnateurs : Mathieu Braunstein, journaliste à Télérama, Virginie Foucault, directrice de la Scène Nationale Le Boulon à Valencienne, et le plasticien Toni Casalonga.  

La Compagnie franco-danoise Anomalie défendait la vie après le « C.R.A.S.H », duo acrobatique sur voiture renversée ; la Compagnie AlixM  venue du Limousin cherchait dans « Brèches » comment « appuyer sur la ville avec des licornes pendant 600 ans », faute de révolution ; Les Chiennes Nationales s’engageaient résolument sur les traces de Jack London pour rechercher « Ce que la vie signifie pour moi » ; le collectif G. Bistaki d’acrobates danseurs découvrait le « bel horizon » ; tandis que le compositeur Wilfried Wendling relisait Ibsen pour en faire « un spectacle itinérant au creux de l’oreille ».

Sans nul doute le public de ces spectacles découvrira lors des représentations des traces du ciel balanin et de l’atelier de polyphonies corses, figure imposée et moment de plaisir partagé avec Jérôme Casalonga.

 

Aller au haut