• Cuncerti: U Fiatu Muntese +

    Cuncerti: U Fiatu Muntese Retrouvez U Fiatu Muntese en concert à l'auditorium de Pigna en 2019 Vendredi 5 juillet & vendredi 6 septembre à Lire la suite
  • Assistez aux audtions de la Scola di Musica +

    Assistez aux audtions de la Scola di Musica   Auditions des ateliers de la Scola di Musica. Auditions des ateliers instruments et voix Samedi 22 juin à 14h Lire la suite
  • Cuncerti- Zia'n Blues +

    Cuncerti- Zia'n Blues Retrouvez ZiA’n Blues en concert à l'Auditorium en 2019 Vendredi 28 juin à 21h30 Samedi 23 novembre à 18h   Lire la suite
  • FESTIVOCE 2019 +

    FESTIVOCE 2019 FESTIVOCE 2019, du 13 au 16 juillet Taraf De Caliu, E Supplicante,Philippe Biondi, Jean-Michel Giannelli,Daniele Bonaventura, Odo Ensemble,William Chabbey Trio,Trio Lire la suite
  • Devenez bénévole de Festivoce +

    Devenez bénévole de Festivoce Festivoce 2019 a besoin de vous! Festivoce, le festival des voix d'ici et d'ailleurs...Chaque année depuis 1991, pendant la première Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

 PROGRAMME: Samedi 13 Juillet Sabatu 13 Di Lugliu


10h à 12h - RDV Place de l'église: ATELIERS DE PRATIQUE ARTISTIQUE
18h- PIAZZA A A GHJESGIA: INAUGURATION DU FESTIVAL
19h - AUDITORIUM: METAMORPHOSIS - Gratuit
21h - AUDITORIUM: E SUPPLICANTE
22h30 - VACCAGHJA: "Electro-Aimant" MIQUEÙ MONTANARO & CHRISTIAN SEBILLE

 

19h - VACCAGHJA: METAMORPHOSIS - Gratuit

metamorphosis montage

Des musiciens surdoués, dont l’immense Bandonéoniste Daniele di Bonaventura déjà vu aux côté du groupe A Filetta nous invitent à voyager dans leurs improvisations !

La métamorphose, le mouvement permanent.
C’est sur cette idée que le percussionniste Philippe Biondi, a souhaité réunir autour de lui des artistes ayant de fortes et sincères affinités musicales et humaines.
Jean-Michel Giannelli, musicien doué et engagé, fera résonner et vibrer les percussions aux côtés de Daniele di Bonaventura, Bandonéoniste de talent que l’on ne présente plus.
Les percussions contemporaines et le bandonéon n’ont pas vocation à se croiser facilement, c’est pourquoi Philippe Biondi a choisi de les réunir, en partant de textes musicaux déjà existants, et de textes composés par chacun des trois protagonistes pour l’occasion, afin d’opérer la transformation.
La partition, la mélodie, le rythme, sont un point de départ vers une destination que l’on découvre pas à pas, spontanément, en se laissant porter par l’improvisation.
Le chant du bandonéon et la palette sonore des percussions permettent de créer des univers, des mondes sonores diversifiés et infinis.
Metamorphosis nous racontera tout cela.

Avec:
Philippe Biondi : percussions, compositions
Jean-Michel Giannelli : percussions, compositions
Daniele di Bonaventura : bandonéon, compositions

 

21h - AUDITORIUM: E SUPPLICANTE

supplicante 35

Création
Imaginez cinquante femmes sur la berge d’une mer turquoise, chantant l’espoir dans l’abîme, la crainte et l’angoisse dans la beauté. Sur les côtes de ces mers tragédiennes elles supplient, elles subliment.  Ces cinquante amazones, d’une chevauchée de la vie, nous emportent avec harmonie dans une polyphonie légendaire. Il n’y a pas de plus beau sujet que de composer sur cette tragédie d’Eschyle, chant épique des temps modernes, poésie interrogeant la raison de vie, le droit du sol, l’essence même de l’existence ainsi que l’appartenance à la terre. Une réflexion sur la différence entre «partir et fuir», «sédentarisation et aliénation», «migration et exil». Imaginez le son de ces cinquante nymphes naviguant sur les flots, rebondissant sur la roche salée.
Ce son a déjà un parfum qui sent le romarin, l’asphodèle, le thym et l’immortelle. J’en extrais l’essence, je la divise, je la décompose, je découvre ces molécules, ces particules les plus fines, pour pouvoir enfin me mettre au travail. Alors je commence à composer, non plus pour cinquante femmes, mais pour cinq chanteuses comédiennes. Chacune, métaphore d’une voix maîtrisant son sujet, nous restitue cette légende intemporelle et nous amène vers un dialogue symphonique entre musique et parole, entre elles, «Les Suppliantes» et Danaos et entre le Prince et l’Egyptien.
Parmi les sources d’inspirations multiples, j’utilise pour cette composition les principes du chant
polyphonique méditerranéen remontant jusqu’aux premières sources du chant byzantin. La langue de cette oeuvre est le Corse.
Musicale, vivante, aguerrie à la pratique polyphonique, elle fut façonnée depuis des millénaires par les peuples qui l’ont constitué.
La Corse, cette île devient alors Argos dans le Péloponnèse ou Chypre face à la Syrie pour que l’auditeur s’incruste dans ce voyage et qu’il fasse corps avec le son. Le spectateur s’emporte dans ces chants mélismatiques, eux-mêmes dialoguant avec les différents personnages de la tragédie, mais cette fois en français.
Dans cette conversation entre la musique chantée et le texte joué, le rythme et la cadence sont prépondérants. Ce sont eux qui nous éclairent pour la compréhension du propos. La symbiose de toutes
ces formes d’expressions devient un opéra limpide aux formes poétiques et synthétiques.Le discours devient la parole, la légende, la vérité, la monodie, la polyphonie, la question, la réponse...
Comme si la durée n’avait plus de temps, si le lieu n’avait plus d’espace, et l’endroit plus d’importance.

 

22h30 - VACCAGHJA: "Electro-Aimant" MIQUEÙ MONTANARO & CHRISTIAN SEBILLE

Electro-Aimant est né d’une rencontre improbable entre un musicien engagé dans le renouvellement des musiques traditionnelles et un compositeur qui développe sa pratique grâce à l’improvisation, avec une lutherie informatique. La tradition orale, la pratique de l’improvisation, la musique électroacoustique et la transformation en temps réel se répondent pour inventer dans le temps du concert, un langage qui se construit entre tradition et nouveauté, histoire et immédiateté.

Christian Sebille et Miquèu Montanaro poussent les limites des galoubets-tambourins, par un jeu incessant entre la matière première du son et sa transformation. Déconstruction et reconstruction s’articulent pour écrire une narration dynamique, toujours surprenante.

Le galoubet-tambourin, considéré comme traditionnel et populaire, est un instrument très technique entre une flûte aux mélodies très précises et un tambourin qui exécute deux fonctions : celle de rythmique et celle de bourdon. Les ordinateurs de Christian Sebille fouillent cette profusion de sons pour exposer un dialogue inédit et inouï entre ces deux techniques du jeu musical, radicalement différentes.

Les deux musiciens ont échappé à leurs habitudes pour oser une joute inédite. Par le détournement de leurs pratiques et avec leur propre lutherie, ils jouent de leur apport culturel pour en extraire des volutes sonores extravagantes et inventer une nouvelle forme de dialogue.

822f22d4c648a2f7fd5493fdff6966f7

Né à Hyères en 1955. Miquèu Montanaro est compositeur et musicien multi-instrumentiste, avec 35 albums à son actif. Son instrument principal est le galoubet tambourin (instrument traditionnel provençal composé d’un duo flûte-tambourin).
Sa pratique tend à renouveler le genre pratiqué traditionnellement, au-delà du carcan folklorique. Il multiplie les collaborations tout en évoluant dans différents genres musicaux : musiques improvisées (Barre Philips, Alan Vitous, Serge Pesce, Fabrice Gaudé), musiques du monde (Carlo Rizzo, Keyvan Chemirani, Fouad Didi), chanson (Arthur H, Georges Moustaki, Sylvie Berger), nouvelles musiques traditionnelles (Laurence Bourdin, Pierre-Laurent Bertolino, Baltazar Montanaro-Nagy, Estelle Amsellem), musique de chambre (Quatuor Talich, OCTV).
Il compose également des musiques pour des pièces de théâtre, des films (documentaires, fictions), des chorégraphies, et dirige plusieurs créations pluridisciplinaires (musique, danse, arts plastiques, vidéo…).
www.compagnie-montanaro.com

 

index

Nommé depuis 2012 à la direction du GMEM, Centre national de création musicale de Marseille, Christian Sebille exerce la double activité de directeur de structure et de compositeur.
Il se consacre dès 1983 à la musique électroacoustique qu’il étudie avec Jean Schwartz et Philippe Prévost, (Ircam), puis en 1987 aux musiques mixtes au sein de la Muse en Circuit avec Luc Ferrari.
Dès 1993, il fonde à Reims Césaré, qui deviendra en 2006 Centre national de création musicale et dont les choix artistiques sont tournés vers l’ouverture et la rencontre des disciplines artistiques et des styles. Ainsi, il favorise une recherche sur la diversité et sur les formes nouvelles de (re)présentation de la création musicale.
Le catalogue de Christian Sebille compte plus de soixante œuvres vocales, instrumentales, électroacoustiques et mixtes dont un opéra de chambre (L’alleluiah – George Bataille – commande d’Etat), de nombreuses pièces dédiées au théâtre ou à la chorégraphie (Jean Deloche, Nadège Mac Leay, Emmanuelle Huynh…) et une commande de l’opéra de Limoges pour orchestre, chœur, trois percussions, guitare électrique et trois voix. De 1999 à aujourd’hui, il réalise un large cycle d’installations musicales (Série intitulée Miniatures) dont la onzième commandée par la ville de Dijon est particulièrement ambitieuse, tout comme la treizième conçue pour le château d’If de Marseille.
Parmi les collaborations qu’il développe, celle avec le plasticien Espagnol Francisco Ruiz De Infante donnera lieu à dix années d’échanges aboutissant à une recherche sur le rapport de l’espace plastique et sonore.
Christian Sebille développe une lutherie informatique qui lui permet de s’investir dans le champ de l’improvisation aussi bien en France qu’à l’étranger (Alex Grillo, Didier Petit, Sylvain Kassap, Pablo Cueco, Philippe Foch, Matt Bourne, Chris Sharkey, Christophe de Bezanac…).


RENSEIGNEMENTS

CENTRE NATIONAL DE CREATION MUSICALE VOCE
Tel. 04 95 61 73 13 / 06 79 40 68 80
email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site :www.centreculturelvoce.org

 

TARIFS /BILLETTERIE
Les concerts de 19h sont GRATUITS
Samedi 13 au lundi 15 juillet
Entrée aux Concerts de 21h et 22h 30: Un concert 15 € - Tarif réduit : 10 €
Pass 2 concerts (même jour) 20€ / Tarif réduit : 15 €
Mardi 16 juillet «VOCE in FESTA»
Plus de 20 concerts dans tout le village à partir de 19h
TARIF SPECIAL : 25 €. Réduction 20 €.

Billetterie sur place 1 heure avant chaque spectacle

Le tarif réduit est applicable pour : 

Les étudiants, demandeurs d'emploi & bénéficiaires des minimas sociaux sur présentation d'un justificatif, es enfants de 10 à 17 ans, les groupes à partir de 10 personnes, les PassCultura, les membres de l'Association Voce et de A Scola di Musica di Pigna.

Propulsé par HelloAsso

Testa Estivoce

Aller au haut