• "graver la musique" rencontre avec le compositeur Zad Moultaka +

    Rencontre exceptionnelle samedi 21 décembre à 18h à L'auditorium de Pigna Entrée libre   Le compositeur Zad Moultaka sera reçu Lire la suite
  • Canto In Fabula, un spectacle "Jeunesses musicales de France" +

    Canto In Fabula, un spectacle Conte, musique et chant du Venezuela Mercredi 4 décembre à 14h, entrée libre sur réservation à l'Auditorium de Pigna Canto Lire la suite
  • Oedipe Roi / Bastia +

    Oedipe Roi / Bastia OEDIPE ROI / BASTIALa peur n'est pas une vision du monde Samedi 30 novembre 2019 à 18h à l'Auditorium de Pigna Lire la suite
  • In residenza: SEULE +

    In residenza: SEULE SEULE, Pour une danseuse, quatuor à cordes et électronique samedi 16 novembre 2019 à 18h à l'auditorium de Pigna. Entrée libre Lire la suite
  • Rencontres Musicales de Méditerranée +

     Rencontres Musicales de Méditerranée Dans le cadre des Rencontres Musicales de Méditerranée Partage musical et fraternité entre les peuples de la Méditerranée Jeudi 7 Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • 32
  • 33
  • 34
  • 35

TablatureDapoi u so fundamentu in cor di u 1978, l'associu hà primuratu a nicessità d'appruvistà si direttamente à e surgente vive di a tradizione musicale corsa. A so prima indiatura hè stata a ricerca di e vistighe di l'istrumentariu, prestu perseguitu da quellu di ritruvà e persone chì ne sapianu sempre l'usu.

Depuis sa fondation en 1978, l'association a ressenti fortement le besoin de s'alimenter directement aux sources vivantes de la tradition musicale corse. Son premier objectif a été de rechercher les traces de l'instrumentarium, immédiatement suivi par celui de retrouver ceux qui savaient encore en user.

Infine, a nicessità d'adunisce u patrimoniu vucale, monodicu è pulifonicu di i quali u riperoriu s'era u megliu cunservatu, è dopu u duminiu istrumentale à acquiste in terzu locu.
Per ciò, duie direzzione di ricerche cunvergente sò state messe in opera :
- perseguisce è sviluppà a racolta, analisà l'opare è e pratiche, per riversà le verdi e pratiche istrumentale. Issa racolta hè stata di principiu quasi sclusivamente indiata verdi a Balagna, rughjone pocu studiatu sin'à ora, eppoi stesa versi d'altri rughjioni di Corsica. Omu s'hè resu contu, vistu u gattivu statu di u patrimuniale, di a nicessità di mette in sesta operazione di "restaurazione" à fin di pudè ritruvà una pratica viva.
- organizà scontri cù musicanti esteri pratichendu istrumenti o ripertorii vucali similarii o paragunevuli, di manera à cuncepiscene megliu e pussibilità. Issi scontri anu pigliatu diversi modi, siasi cuncerti, siasi seminarii, è anu percorsu spazii (u Kurdistanu, u Portugallu...) è epuche (medioevu, rinascimentu, baroccu).


Enfin, la nécessité de rapprocher le patrimoine vocal, monodique et polyphonique, dont le répertoire s'était mieux conservé, du domaine instrumental a été son troisième objectif. Pour cela, deux directions de recherches convergentes ont été mises en œuvre :

 - poursuivre et développer le collectage, analyser les œuvres et les pratiques, pour les reverser vers les pratiques instrumentales. Ce collectage a été au départ presque exclusivement orienté sur la Balagne, région peu étudiée jusque là, puis s'est étendu à d'autres régions de Corse. Il a fait apparaître, vu l'état de délabrement du patrimoine, la nécessité d'opérer des opérations de « restauration » afin de pouvoir retrouver une pratique vivante.
- organiser des rencontres avec des musiciens extérieurs pratiquant des instruments ou des répertoires vocaux similaires ou approchants de manière à mieux en comprendre les possibilités. Ces rencontres ont pris la forme tantôt de concerts, tantôt de séminaires, et ont balayé l'espace (le Kurdistan, le Portugal...) et le temps (moyen-âge, renaissance, baroque).

Hè cusì chì sò stati reuniti, in un fondu di racolta è dapoi a creazione di l'associu in 1978, qualchì ducumenti, è per certuni venuti da decenie anteriore.
Issa racolta hà principiatu cù l'estru dilettu di l'annate 70-80, da i musicanti fundatori di l'associu è in primu andà Antoine MASSONI, chì ne fù u Presidente fundatore, eppoi Nando ACQUAVIVA, Toni CASALONGA, Nicole CASALONGA. A maior partita di issu fondu hà permessu a ricustituzione di voce smenticate per ciò chì tocca à u ripertoriu pulifonicu, sacru o prufanu, a ricerca è a ricustituzione d'istrumenti spariti da a pratica usuale. Issa richezza musicale fù per u più analisata è hà generatu un metudu pedagocicu originale, ineditu : a mimofunia.

C'est ainsi que sont réunis depuis la création de l'association en 1978, des documents sonores au sein d'un corpus de recherche et dont certains proviennent de décennies antérieures. Ces recherches ont débuté dans les années 70-80 avec les musiciens-fondateurs de l'association et en premier lieu avec Antoine Massoni qui en fut son président fondateur, puis avec Nando Acquaviva, Nicole Casalonga et Toni Casalonga. La majeure partie de ce fond a permis la reconstitution de voix oubliées pour ce qui touche au répertoire polyphonique, sacré ou profane, à la recherche et la reconstitution d'instruments disparus de la pratique usuelle. Cette richesse musicale a été anlysée pour partie et a généré une méthode pédagogique originale et inédite : la mimophonie.

ACTUALITÉS
 
La thèse de doctorat soutenue publiquement par JEAN-SEBASTIEN GUALTIERI
le 19 décembre 2013 dans les locaux de STELLA MARE a obtenu la mention « très honorable »
 
Application de réseaux de capteurs sans fils : apprentissage de chants polyphoniques corses
 
Le Centru Culturale VOCE est heureux de saluer en cette occasion le premier résultat d’un programme de recherche sur le geste et le son, lancé en 2002 au moment où le philosophe Bernard Stiegler prend la direction de l’IRCAM. Fruit d’un triple partenariat, concrétisé par une convention en 2006, entre cette institution, l’Università di Corsica et notre association, ce programme a engagé deux doctorants, Jean-Sébastien Gualtieri et Claude Bellagamba à approfondir les possibilités du principe de la « mimofunia » créé par Nando Acquaviva.
Jean-Sébastien Gualtieri a exploré la démarche du côté de la technologie informatique, et cette thèse vient brillamment valider les choix, les propositions et les expérimentations qu’il a été amené à conduire, accompagné à la fois par ses directeurs de thèse et par les chercheurs de l’IRCAM.
Claude Bellagamba, pour sa part, termine la rédaction de sa thèse consacrée plus particulièrement au fait musical en étudiant un corpus sélectionné de polyphonies traditionnelles, dans le cadre de l’UMR Lisa 6240, sous la double direction des professeurs Dominique Verdoni (Corte) et Ignazio Macchiarella (Cagliari), et toujours avec le précieux concours des chercheurs de l’IRCAM.
 
Directeurs :
 
Mr Santucci Jean-François, Professeur, Université de Corse
Mr Federici Dominique, Professeur, Université de Corse
Rapporteurs :
Mme Bégout Marie-Laure, Dr-HDR, Ifremer
Mr Rousseaux Francis, Professeur, Université de Reims
Jury
Mme Bégout Marie-Laure, Dr-HDR, Ifremer
Mr Rousseaux Francis, Professeur, Université de Reims
Mr Chabrier Jean-Jacques, Professeur, Université de Bourgogne
Mr Aiello Antoine, Professeur, Université de Corse
Mr Santucci Jean-François, Professeur, Université de Corse
Mr Federici Dominique, Professeur, Université de Corse

NandoMimo

 

 Vidéo : Mimophonie - un film de Marie-Jo Parsi

Testa Formation

Aller au haut